Chanvre

Le chanvre est une plante cultivée depuis l’antiquité, pour de multiples usages : cordes, vêtements, huile…  Plus récemment, cette plante est devenue un matériau de construction aux formes variées : granules de chènevotte, fibres ou encore béton de chanvre (associé à la chaux).

Béton de chanvre

La chènevotte est défibrée en paillettes de 5 à 15 cm de longueur. Elle sert ensuite de granulat pour le béton de chaux. Ce qui en fait un matériau hybride, à la fois inertiel et isolant. On parle alors de correction thermique. Cette technique est surtout utilisée en rénovation, lorsque l’on souhaite conserver l’inertie d’un mur tout en l’isolant. Elle est également de plus en plus utilisée en construction neuve pour augmenter l’inertie d’une maison à ossature bois.

Le béton de chanvre est classé comme incombustible, au même titre que la pierre et le béton. Il peut être projeté ou coulé selon la situation. Il s’applique traditionnellement aux parois mais peut également être posé en plancher ou en toiture.

Projection chaux chanvre
Béton de chanvre projeté
chanvre-isolation

Laine de chanvre

Utilisé seul ou en association avec du lin et du coton, cet isolant est très performant et se rapproche de la laine de bois en termes de conductivité thermique (0.04 W/m.K). Applicable en combles, toiture ou parois, c’est un des isolants les plus agréables à poser.

Le chanvre au sein de la Scop Houself

Nous utilisons principalement le chanvre en correction thermique sous forme de béton de chanvre. En rénovation, cette technique nous permet de conserver les avantages des murs existants (inertie), en y ajoutant une légère isolation, sans modifier la perspirance.