Paille

La paille est un sous-produit de l’agriculture céréalière. Très présente en France, elle est devenue un mode d’isolation de plus en plus répandu, et pour cause, ses vertus sont multiples !

Nota : Attention, nous parlons ici de paille et non pas de foin !  Ce dernier comporte encore des graines et peut être constitué de beaucoup de végétaux différents. La paille fait référence au tiges séchées du blé principalement, mais aussi du riz de l’orge de l’avoine ou du seigle.

Paille
Isolation botte de paille
Mise en oeuvre bottes de paille

Un format adapté

Les botteleuses sont le plus souvent calibrées pour produire des bottes de 37cm x 47cm (épaisseur x largeur). En pose sur chant, on peut alors construire un mur de 37cm d’épaisseur, hors couches de finition.

Une bonne isolation

avec une conductivité de 0.052 W/m.K en moyenne pour la pose sur chant, la paille se situe en milieu de tableau question performances. Etant donné l’épaisseur imposée des bottes, un mur aura une résistance thermique de 7.1 m².K/W, ce qui est très performant. C’est pourquoi ce matériau est souvent utilisé pour l’élaboration des maisons passives.

Un coût de matériau dérisoire

Le coût d’une botte de paille est très faible : environ 2.5€ la botte, donc environ 5€/m² TTC. A performances égales, une laine de verre coutera 20€. A cela s’ajoute le transport et la manutention, d’où l’avantage de se fournir localement.

Une main d’œuvre chère

Il s’agit d’une technique peu répandue chez les artisans (bien que la tendance soit à la hausse) et dont la mise en œuvre demande du temps (Il est nécessaire de vérifier l’hygrométrie des bottes, et parfois de les retailler). La paille demande aussi une logistique particulière (récolte saisonnière, stockage au sec) ce qui rend élevé son coût de pose par un professionnel.

Un support prêt à enduire

La paille est un support prêt à enduire qui se marie bien avec des enduits en terre ou en chaux qui laissent eux aussi passer l’humidité dans la paroi. De plus les enduits font office d’étanchéité à l’air, ce qui évite de rajouter des membranes pare-vapeur peu écologiques.

Défaire les préjugés

« Les rongeurs mangent la paille » Faux ! La botte de paille ne contient pas de grain, ce qui ne présente aucun intérêt alimentaire pour eux.

« La paille est très inflammable » Re-Faux ! Pour qu’un objet brûle il lui faut de l’oxygène. Une feuille de papier brûle très aisément alors qu’un annuaire téléphonique brûlera très difficilement.

La paille au sein de la Scop Houself :

Nous sommes convaincus qu’il s’agit là du matériau d’isolation le plus écologique dans notre région, étant donné sa disponibilité au niveau local, ses performances et sa compatibilité avec l’ossature bois.

La paille est un des rare matériau non transformé qui peut s’appliquer directement au bâtiment. Cela a pour conséquence outre le caractère écologique, de favoriser une qualité de l’air optimale pour les occupants.

De plus, la paille est toute désignée pour l’auto-construction, ce qui permet de faire baisser les coûts. En revanche, la mise en œuvre par un professionnel reste très onéreuse par rapport à un isolant traditionnel comme la fibre de bois.

RFCP

Notre formation Pro-Paille nous permet de travailler sur des projets utilisant ce matériau en conception et en suivi de chantier.