Le pisé

Le pisé est un mode constructif ancestral en terre crue très utilisée dans la vallée du Rhone, mais dans le sud-ouest.

Cette méthode nécessite une terre à la fois graveleuse et argileuse.

La terre est banchée (coffrée) puis compactée à l’aide d’un pisoir (outil qui permet le compactage de la terre).

Mur pisé sur semelles béton
Pisoir pneumatique
Pisoir pneumatique

Mise en oeuvre

La faible quantité d’eau à intégrer à la terre permet un temps de séchage très cours. Néanmoins le temps de mise en œuvre est extrêmement long (moins d’un mètre carré par jour et par personne) ce qui en fait une méthode de construction très onéreuse. De plus, même si le pisé est remis au goût du jour pour son rendu inimitable, peu nombreux sont les artisans qui sont capables de le mettre en œuvre.

Mur montés sur place ou « préfabriqués »

Le temps consacré sur chantier étant relativement long, des méthodes modernes ont permis de préfabriquer les ensembles en pisé en atelier pour les intégrer directement en blocs sur le site avec des techniques plus industrielles

Pisé préfabriqué
Pisé préfabriqué

Le pisé au sein de la SCOP Houself

C’est une technique peu employée du fait de son temps de mise en œuvre et de son coût. En revanche elle peut être réalisée en autoconstruction si la technique est maîtrisée. Le coût des matériaux étant quasiment nul, le pisé devient abordable.

Mur pisé sur notre maison-laboratoire

Mur pisé
Mur pisé sur notre maison-laboratoire